Automates et musique

Florent Jacquemard, équipe RepMus, INRIA et IRCAM

L’information musicale est stockée et traitée sous des formes variées: des enregistrements audio à des représentations symboliques plus abstraites et compactes telles que les partitions.
L’émergence de formats numériques standards pour la notation musicale permet le développement de techniques efficaces d’analyse de contenus musicaux symbolique à grande échelle.

Nous aborderons certains modèles et algorithmes en usage pour des problèmes d’extraction musicale (MIR) symbolique tels que la transcription, la recherche d’information et l’indexation, l’analyse musicologique ou la classification.
Nous verrons en particulier le rôle clé que peuvent jouer dans ce cadre des modèles de langages. Définis par des automates ou grammaires formelles, ils représentant une connaissance musicale a priori utilisées pour guider le traitement de donnés musicales.